rejet et adversité en vente à domicile, ranger france

Ce que des mois de vente porte à porte m’ont appris sur le rejet et l’adversité

Lors de mon expérience chez Ranger France, j’ai passé des mois à vendre des produits et services en vente porte à porte. J’ai également travaillé à former les équipes de vente pour différents clients.

Durant cette période de vente directe, j’ai frappé à des dizaines de milliers de porte, pitché auprès de milliers de personnes et vendu des milliers de produits. La vente VRP est un cours accéléré sur la vente, mieux que ce qu’aucun collège ou université ne pourrait offrir. On est sans arrêt confronté au rejet et à l’adversité.

Quelles leçons importantes ai-je retenues de ces mois de porte-à-porte ?

Mettre l’accent sur le processus et non les résultats

Leçons tirées de la vente à domicile chez Ranger-France

En tant que représentant des ventes directes, il y avait beaucoup de choses que je ne pouvais pas contrôler au quotidien. La météo, le territoire qui m’était assigné, les promotions que Ranger France mettait en place… Au lieu de m’attarder sur les choses que je ne pouvais pas contrôler, j’ai appris à me concentrer sur ce que je pouvais contrôler.

La première et plus importante fut : comment je réagi à toutes les choses qui sont hors de mon contrôle ? La deuxième chose que j’ai pu contrôler, ce sont mes activités, ou mon processus. En maintenant une attitude positive (ce qui n’est pas si facile) et en me concentrant sur les activités nécessaires pour produire des ventes, je me suis donné la meilleure chance de réussir chaque jour.

Les jours où je courais après les résultats (les ventes) sans respecter le processus de création de ces résultats, je rentrais généralement bredouille (et sans commission). Les jours où je me suis concentré sur mon processus (travailler efficacement mon territoire, me présenter correctement, surmonter les objections en douceur…) es résultats apparaissaient d’eux-mêmes.

Être énervé oui, mais rapidement passer outre

Ce n’est pas une leçon facile à apprendre. Mais frapper aux portes des immeubles d’habitation et des maisons en rangée m’a forcé à l’apprendre très rapidement. Ces jours-là, je n’avais que quelques secondes entre chaque porte, et chaque prospect. Cela signifiait que si quelqu’un était impoli avec moi et me claquait la porte au nez, j’avais quelques secondes pour m’en remettre et me présenter à la porte d’à côté avec une attitude positive. C’était la meilleure formation en maîtrise de soi et en intelligence émotionnelle que j’aie jamais reçue.

Ce que j’ai retenu de cette expérience, c’est que chaque personne avec qui vous interagissez mérite de vous connaître à votre mieux. Ils ne sauront jamais si votre interaction antérieure a été négative si vous ne le révélez pas par votre attitude. Si vous êtes ne serait-ce que légèrement négatif, ils le sentiront. Ne transportez jamais les restes d’une interaction précédente à votre prochain prospect. Donnez-vous le temps de l’assimiler, d’en tirer des leçons, de vous en remettre et de passer à autre chose.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *